Des Tops sites ont été mis en place =) Venez voter pour WPT !!
Rappel : Lorsque un RP est terminé, vous devez nous le signaler ici
Nous avons 13 filles pour 11 garçons. Rééquilibrons !

Partagez|

Quand on a pas le moral ca fait toujours du bien de s'évader

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
« Erika Waldorf »

Queen E ♥

• Age du perso: : 30
• Date d'inscription: : 22/05/2009


More about you
Relationship:
Citation::


MessageSujet: Re: Quand on a pas le moral ca fait toujours du bien de s'évader Sam 17 Mar - 6:21

Chapitre 1 :

« Noélyne attend ma chérie s’il te plait ! je viens mais arrête de pleurer »

Je me trouvais dans ma salle de bain en train de me lisser les cheveux, je devais faire assez vite car je devais me rendre à un entretien d’embauche.

« Mais j’en ai marrrrreeee » répondit Noélyne

Noélyne était ma fille, elle avait 4 ans et moi 22 ans, je me doute que vous pouvez penser que c’est vraiment très tôt pour avoir un enfant mais Noélyne fut un accident. Mais bien sur un accident que jamais j’ai regretté bien au contraire. On vivait toute les deux a Los Angeles, j’essayais comme je pouvais de trouver un boulot dans n’importe quel domaine pour nourrir ma petite famille mais c’était assez difficile surtout quand je disais que j’avais un enfant à charge. Pour ce qui était du père, c’était assez compliquer, bien sûr le plus souvent comme les pères jeunes, il prit peur et parti me laissant donc toute seule avec mon bébé à charge. Pour ce qui était de reste de ma famille, je perdis mes parents dans un accident de voiture assez violent. Cela va faire maintenant 6 ans, n’étant pas majeur au moment de leur mort je fus donc élevé par mes grands-parents, des personnes tout à fait respectables et les plus adorables du monde. Il est vrai quand j’annonçais ma grossesse à ma grand-mère celle-ci fut vraiment très surprise mais comme je lui avais promis que j’aurai mon diplôme en temps et en heure elle avait donc accepter de m’aider dans ma future vie de maman.
Je sortie de ma salle de bain, je retrouvais ma fille en pleins milieu du couloir son doudou a la main et les yeux bien rouges. En général c’était une petite fille vraiment adorable à qui on ne pouvait rien refuser mais aujourd’hui mademoiselle avait décidé de ne pas coopérer du tout ce qui ne me facilitait pas la tâche.

« Ecoute ma chérie, on va partir, tu sais je te l’ai déjà expliqué, je dois aller voir une personne pour du travail, pour pouvoir avec de l’argent pour qu’on puisse avoir une maison et manger et pour que tu aies tous les vêtements et les jouets que tu souhaites. Tu veux bien sécher tes larmes et être gentille ? »

Je m’étais mis au niveau de ma princesse, je lui avais par la suite déposé un baiser sur la joue et je l’avais serré contre moi. En guise de réponse, Noélyne avait hoché la tête. Je l’avais prise par la suite dans mes bras et on s’était diriger vers la porte de sortie, là nous attendait un gros sac ou j’avais pris quelques affaires, on ne sait jamais si je devais dormir quelque part. Une fois tout installé dans la voiture je partie sur la route. Direction une petite ville nommé Alézia, j’en avais jamais entendue parler mais je trouvais que le nom sonnait bien. Pendant plus de quatre heures de route on arrivait enfin.

« Maman c’est là ? »

Je regardais un peu partout autour de moi, il y avait des champs des vaches tout sauf des magasins, oh mon dieu comme est ce que je vais faire moi ! Non mais je ne peux pas vivre sans magasin ! il faut que j’achète des choses ou même si je n’achète pas je dois me balader entre les rayons c’est vital pour moi.

« Ben je crois ouais… » Répondis-je

On pouvait entendre dans ma voix toute la surprise et le dégout. J’ai toujours été une fille de la ville et là me retrouver dans un endroit assez spécial reculer ! C’était tout nouveau pour moi, surtout que les gens allaient assez réticents à la venue de deux nouvelles personnes. Enfin bon peut être que je jugeais trop vite, j’espérais vraiment me tromper. Je re-sortie un petit papier dans mon sac, lors de mon appel au maire de la ville, il m’avait indiqué le chemin pour aller à sa mairie pour qu’il puisse me guider dans la ville et pour que je puisse passer mon entretient.
Je regardais cependant un peu partout autour de moi, c’était vraiment très rural, je ne savais pas dans quoi je m’étais embarquer… ça allait surement promettre, les regards allaient aussi fuser de tous les côtés quand les habitants de la ville me verrait avec Noélyne. Mais peu importe j’ai toujours fait fasse et je le ferais encore et encore. A force de tourner en rond dans la ville, je tombais enfin sur la mairie, je ne savais pas vraiment comme j’avais fait mais j’étais bien contente.

« Maman j’ai envie de pipi »

Je me retournais pour regarder dans la direction de ma fille, elle avait posé ses mains au niveau de son entre jambe, oula ça devenait vraiment très pressant.

« Oui ma chérie, laisse-moi sortir et te trouver un toilette »

Alors que je venais de sortir de la voiture, j’eu une véritable surprise, un homme se tenait devant moi. Je poussai un petit cri, surprise bien sûr. Je jetais un œil sur Noélyne, elle n’en pouvait plus la pauvre.

« Excusez-moi si je vous ai fait peur ce n’était pas mon intention, mais j’ai cru que vous ne viendriez jamais ! » déclarait l’homme en face de moi

Je lui fis un petit sourire gênée et lui répondit

« Je suis désoler je me suis un peu perdue… mais heu comment vous savez que c’est moi la bonne personne ? »

« MAMANNNNNNN j’ai envie de pipi » hurlais Noélyne

« Tout simplement parce que votre voiture et typique de la ville et parce que plus trop de touriste vienne ici ! Oh c’est votre fille ! Prenez la et venez à l’intérieur il y a des toilettes »
« Merci c’est très gentil ! »

De nouveau un sourire se fit sur mon visage, Noélyne s’était déjà détacher, je lui ouvris la portière et lui prit la main, on suivit l’homme, j’en avais déduit que c’était le maire. La bâtisse était vraiment jolie elle avait un petit charme avec ses planches en bois sont petit toi de brique. On s’arrêtait devant une porte avec un écriteau marqué ‘toilettes’. Super, je laissais ma fille le faire toute seule, la dernière fois que j’avais voulu l’aider elle avait rétorqué qu’elle n’était plus une petite fille et qu’elle pouvait se débrouiller comme une grande. Je laissais juste la porte assez ouvert pour entendre ce qu’elle faisait.
« Je suis désolé je ne me suis pas présenter, je suis le maire, James Neligan »
Il me tendit la main, oh oui la gourde j’avais oublié moi aussi de me présenter ! A mon tour je lui pris la main et la serra, oua il avait une sacré poigne cet homme, mais bon il avait la carrure pour. On aurait dit un ancien joueur de football américain. Peu importe, il était le maire de la ville et avec une carrure pareil on ne pouvait que faire régner les lois dans cette ville. Il était donc très grand, assez costaud avec une belle chevelure brune et des yeux d’un vert intense, il semblait avoir environs quarante quarante-cinq ans. Il était vêtu d’un beau costard beige d’une chemise blanche et de chaussure beige également, très classe. Même si a première vue je n’avais pas vraiment vu de monde.

« Moi aussi je suis désolé moi aussi, Lily Rose Wilkinson enchanté, et ma fille Noélyne ! »

Le maire me fit un sourire, il ne m’avait pas l’air méchant. Peut-être que j’avais pensé un peu trop vite sur cette ville. Noélyne venait de tirer la chasse d’eau, cette petite était vraiment super débrouillarde. Soudain des bruits de pas se firent entendre dans l’escalier juste un peu plus loin de nous. Une jeune femme venait de les dévaler, elle était fine grande et blonde, elle semblait assez presser mais s’arrêtait comme si quelque chose la retenait en arrière quand elle arrivait a notre niveau.

« Salut papa ! oh bonjour ! tu es lily rose c’est ça ! moi c’est Stella, oh waouh c’est qui ta sœur ? » Déclarait la jeune femme.

Elle était toute fofolle, elle semblait avoir beaucoup d’énergie et donc c’était la fille du maire, automatiquement elle devait être au courant de ma venue. Peut-être un peu comme la plupart des gens de cette ville. Noélyne sortie enfin des toilettes et fit un grand sourire a Stella et ajoutait

« Coucou moi c’est Noélyne et elle c’est ma maman ! »

Je fis un petit rire et la prise dans mes bras, je lui déposais un baiser sur la joue et me présentais à mon tour encore une fois. Si tous les gens étaient gentils comme Stella cela ne me poserait aucun souci de vivre ici.

« Oui oui c’est bien moi mais tu peux m’appeler Lily, c’est comme tu le souhaites, et donc oui c’est ma fille ! »

« Ah ben super elle est adorable, bon désoler je dois filer a plus on se voit plus tard je te ferais visiter la ville, tchaooooo » criait-elle, ses dernière paroles étaient à peine audible car elle s’était remise en course pour sortir de la mairie.

« Vous avez une fille charmante monsieur le maire ! »

« Merci oui c’est ma plus grande fierté ! depuis la mort de sa mère je n’ai plus qu’elle. S’il vous plait mademoiselle Wilkinson appelé moi James ! »

« D’accord, alors c’est valable pour vous aussi, c’est lily ou lily rose au choix ! »

Heu, peut être que j’y étais allé un peu fort dans mes paroles, j’espérais que monsieur le maire, enfin James ne m’en tiendrait pas rigueur. James frappait dans ces mains comme si il allait m’annoncer quelque chose.

« Bon et bien si on allait au restaurant ? »

« Oui bien sûr, tout à fait »

« Par contre cela ne vous dérange pas que ça se fasse à pied ? On est assez écolo dans les parages ! »

« Non pas du tout, c’est une très bonne chose ! et puis ma voiture a assez roulé comme ça ! en route »

Je déposais Noélyne au sol, elle avait beau être adorable, elle commençait un peu à peser, de toute façon on avait besoin de marcher pour nous détendre les jambes. Ainsi grâce à notre petite marche j’allais pouvoir bien en profiter pour voir tout ce qui allait m’entourer si je venais à être embauché. Tout en marchant James me posait des questions concernant mon parcours professionnel, il était assez varié. J’étais passé par tous les métiers pour pouvoir avoir de quoi finir les mois. Cela n’avait pas vraiment l’air de le déranger. Au moins il pouvait se rendre compte que j’étais tout à fait polyvalente.
Autour de nous les routes n’étaient pas vraiment pavé, il y avait un peu de poussière mais cela donnait un certain charme à la ville, je trouvais. Beaucoup d’arbres étaient présents aussi bien de très vieux avec de gros tronc que des plus jeunes plantés il y a peu. Un air de jeu se trouvait un peu plus loin fermé avec des barrières de sécurité ! Il ne fallait pas que Noélyne le voit sinon j’étais fichu. Je lançais un petit regard à ma fille, elle avait les yeux braqué sur le toboggan et les balançoires et tout ce qui composait ce que petit air de jeu. Pourtant aucun son ne sortit de sa bouche. Adorable, je vous l’avais dit, elle avait très bien comprit que ce que je faisais avec James était important et elle devait surement se douter qu’une fois mon entretient avec le maire terminer je l’emmènerais y faire un tour. Un sourire fit son apparition sur mon visage. Il y avait tout un tas de petites boutiques, aussi bien un boulanger qu’un boucher ou qu’un fleuriste. Je regardais de nouveau partout, il devait y avoir sans doute qu’un seul commerce pour chaque spécialité. Intéressant et en même très bien pour le bénéfice. Un peu plus loin, se trouvait un bâtiment un peu abandonné, cependant le maire semblait bien se diriger vers ce lieu. Ne me dite pas que c’est ça le restaurant ? et ben c’était un peu plus pire que ce que je pensais. Ne pas tirer de conclusions hâtives pensais-je.

« Nous y voilà Lily Rose » annonçait le maire.

Oui, on se trouvait bien devant le bâtiment que j’avais décrit avant, mais à ce niveau-là je pou vais voir qu’il y avait des vitre brisées, j’osais a peine imaginer l’intérieur, et si jamais il y avait des rats ou quoi ? a non je ne pense pas que je puisse le supporter. Qu’est-ce que j’ai dit avant ? ne pas porter des conclusions hâtives. Facile à dire quand on a une ruine devant les yeux.

« Oh »

Un simple mot qui en disait long lui aussi. J’inspirais profondément, nous allions entrer. Une fois la porte passé ce fut un peu le choc, il y avait des tables mais pleins de poussière se trouvait dessus. Il y avait aussi des chaises a moitié cassé un bar tout poussiéreux et aussi crasseux à cause de l’alcool des toiles d’araignées dans tous les sens, d’ailleurs je m’en pris une dans le visage.

« Ah enlevez-moi ça, ahhhh »

Moi avoir peur des araignées ? Absolument pas non non ! James arrivait a mon secours et m’aidait un peu a y voir plus clair ! C’était assez compréhensif que plus personne ne vienne dans ce lieux.

« BEURK c’est CRO mochhhhe » déclarait Noélyne

Le maire lui lançait un regard, oh non pas ce genre de regard, quoique en fait je ne savais pas vraiment ce que ce regard signifiait. J’attendais un instant, je voulais que ce soit James qui réponde quelque chose pas moi !

« Ah ben la vérité sort de la bouche des enfants comme on le dit » répondit le maire.

Ouf, merci ma fille tu es adorable. Je devais quand même lui montré que j’étais motivé pour faire de la cuisine ? Ou du ménage ? en fait non je ne savais pas vraiment si j’étais motivé devant l’état d’un tel lieu.

« Ça va encore, il faudrait donner un bon coup de balai et ca pourrait déjà être mieux ! »

« Vous êtes bien gentille Lily mais c’est Noélyne qui a raison, mais bon j’aurai une proposition a vous faire, vous ne préférez pas plutôt aller dehors, autour d’un café si ca vous dit » me proposait James.

« Moi ze veux du zus de fuit » lançait Noélyne

« Hey Noélyne on réclame pas c’est pas bien, James avec plaisir oui »

Après cette petite frayeur dans le restaurant, on sortit tous les trois. Moi toujours en train d’enlever ce qui restait de la toile d’araignée sur mes cheveux.


_________________
La vie la mode ma famille le compte y est!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://when-people-talk.forumactif.com

• Date d'inscription: : 09/09/2011


More about you
Relationship:
Citation:: Cueille ta vie et vis la au jour le jour.


MessageSujet: Re: Quand on a pas le moral ca fait toujours du bien de s'évader Sam 17 Mar - 6:55

Ah j'adooore ! Je veux savoir la suite moi ! MDRR Noélyne est trop mignonne ! Je l'adore, elle dit tout ce que sa maman pense !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Erika Waldorf »

Queen E ♥

• Age du perso: : 30
• Date d'inscription: : 22/05/2009


More about you
Relationship:
Citation::


MessageSujet: Re: Quand on a pas le moral ca fait toujours du bien de s'évader Sam 17 Mar - 7:01

est ce que tu as vus comment c'est bien de faire les enfants mdr!!! merci mon jayce d'amour ca me touche!!! attention voila le chapitre deux

_________________
La vie la mode ma famille le compte y est!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://when-people-talk.forumactif.com
avatar
« Erika Waldorf »

Queen E ♥

• Age du perso: : 30
• Date d'inscription: : 22/05/2009


More about you
Relationship:
Citation::


MessageSujet: Re: Quand on a pas le moral ca fait toujours du bien de s'évader Sam 17 Mar - 7:03

Chapitre 2 :

Une fois que nous étions dehors, le maire nous emmenait moi et Noélyne en direction d’un petit café. A vrai dire le seul café de la ville, mais cela n’avait aucune importance. Il y avait un soleil radieux, on avait donc tous décider de se mettre à la terrasse et d’en profiter. Noélyne s’était installée entre moi et James, elle s’amusait à balancer ses jambes. Un serveur arrivait et prit notre commande, pour ma part je souhaitais quelque chose de frais, un café par ce temps n’était pas vraiment possible, Noélyne elle voulait un jus d’orange, quant au maire lui il prit une bière. Notre commande arrivait assez rapidement. James levait son verre et déclarait :

« A ce nouveau départ pour toute les deux »

Noélyne prit son verre avec sa paille et avec un grand sourire ajoutait

« Ouaiiiis avec un parc qui a un toboggan »

James et moi on se mit à rire, à mon tour de lever mon verre. Je trinquais avec le maire et ma fille

« Oui à ce nouveau départ, même si je ne sais pas en quoi il consiste »

« Voyons Lily, vous ne vous en doutez pas ? si je vous aie demander de venir c’est justement pour redonner un coup de jeune à ce restaurant. Vous êtes jeunes et ça ne pourrait faire que du bien a notre restaurant » continuait James.

J’analysais ce que venais de dire James, redonner un coup de jeune a ce restaurant, il voulait donc que je le fasse tourner et pas que je fasse seulement la cuisine. C’était une énorme responsabilité qu’il était en train de me mettre entre les mains, je ne savais donc pas comment je devais réagir, bien sûr c’était vraiment très flatteur pour moi sachant que je n’avais que 22 ans et qu’il ne me connaissait pas. Mais en même temps j’avais peur de me lancer dans ce genre d’affaire, je savais cuisiner j’adorais ça, mais diriger un restaurant c’est carrément autre chose.

« Donc que je résume, en gros vous voulez que je fasse tourner cette affaire ? »

« C’est exactement ça ! vous êtes jeune et donc vous avez un point de vue et un œil différent du mien. Ce que je vous propose c’est que vous remettez en état ce restaurant, vous avez tout l’argent nécessaire vous avez carte blanche Lily. »

« Wahou !!! comme quand on fait les boutiques maman ! » dit Noélyne

James fit un sourire et posait sa main sur la tête de noélyne, ma fille détestait quand on lui faisait ce genre de chose, elle était déjà très coquette pour son âge et n’aimait pas qu’on lui décoiffe ces cheveux ce qu’elle fit d’ailleurs remarquer.
« Hé z’aime pas ca moi »

« Oh mille excuse mademoiselle »

« Hihi pas grave t’es zentil toi »

« Et ben c’est une sacré tâche que vous me confier, je suis d’ailleurs très touchée, mais comment vous pouvez me confier ce genre de chose alors que vous ne me connaissez a peine. Je suis peut être une dangereuse criminelle qui veut faire tomber votre petite ville ! »

« Ahah Lily Rose Wilkinson, j’adore votre humour, continuer ainsi vous irez loin ! et oui je souhaites vous confiez cette tâche car je sens quand je peux faire confiance à quelqu’un et vous vous m’inspirez confiance, voilà tout. Vous êtes d’accord »

« OUIIIII maman hein t’es d’accord, dit oui dit oui, ya pleins de jeux en plus, hein dit oui alllller te plaiiiiiit » criait Noélyne

« Ah Noélyne, je veux bien dire oui si tu arrêtes de crier voyons ! »

« Ze me tait et tu dis vouiiii »

« Oui ! »

Je reportais mon attention sur James, c’était une chance pour moi de tout reprendre a zéro dans cette ville avec Noélyne. En plus de cela je pourrais faire ce qui me passionne la cuisine. Vraiment il était difficile pour moi de dire non, j’avais tout ce dont je pouvais rêver pour rester ici. Je tendis alors ma main, mon avenir était joué ici à Alézia

« Marché conclu ! merci de la confiance que vous me faites »

« Ah je suis ravis vraiment !!! vous verrez Alézia est une fille qui a tout son charme ! et vous la rendrez encore plus belle avec votre affaire !! »

« Je n’en doute pas ! mais concernant le restaurant, quand vous dites que j’ai carte blanche, c'est-à-dire que si je veux le raser et en faire un truc rose bonbon je peux le faire ? »

Le maire poussait un petit rire, Noélyne, elle, nous suivait du regard à chaque parole que l’on prononçait. Elle avait un sourire collé à ses lèvres comme si je venais de lui acheter un poney ou un château de princesse !

« Oh quand même ! rose…. Non vous me faite marcher ! je sais que le rose n’irait pas avec cette ville ! mais oui vous pouvez faire tout ce que vous voulez »

« Je suis ravie, super ! je vais m’y mettre dans ce cas, je sens que pleins d’idées montent en moi ! merci encore beaucoup de me donner cette chance. »

Je pris une gorgée de ma boisson, je me sentais vraiment soulagée. Jamais je n’aurai pensé qu’en venant ici, j’aurai une affaire à remettre en état. C’était certes un gros challenge mais je me sentais tout à fait capable de le relever, surtout que j’avais ma fille avec moi donc la chose la plus importante était là avec moi je pouvais donc tout relever. Je cherchais déjà dans ma tête ce que je pouvais donner comme nom, comment je pourrais agencer l’espace qui m’était offert dans le restaurant. Tous pleins d’idées commençaient à venir, j’étais sur le point de dire quelque chose quand noélyne me sortit de mes pensées

« Mais hé maman, ou est-ce que je vais dormir moi ? »

« Oh mais oui que je suis bête, je sais que vous n’avez pas le temps de vous retourner c’est pourquoi je souhaiterais vous proposer ma petite indépendance juste à côté de la mairie. C’est assez sommaire mais c’est ce que je peux vous donner en attendant que vous trouviez autre chose ! » Expliquait le maire.

« Ah, eu oui c’est vrai ! Ben écoutez merci oui je veux bien, mais ne vous inquiétez pas ça ne sera que temporaire le temps que je trouve autre chose, vous êtes déjà si gentil avec moi que je ne voudrais pas en abuser ! »

« Pas de soucis, vous allez nous aider alors c’est la moindre des choses que je peux faire ! Je suis désoler je dois retourner à la mairie, mais faite un petit tour dans la ville et quand vous souhaiterez vous installer revenez me voir à la mairie je vous y conduirais… la note est pour moi » terminait le maire

Tout en se levant il fit un sourire a Noélyne et nous saluait. Je me repositionnais sur ma chaise, le soleil tapait sur mon visage c’était super agréable. Je pris mon verre et sirotait mon verre, Noélyne faisait exactement pareil que moi.

« Je sens qu’on va être bien ici ma fille, tu crois pas ? »

« Ah si en plus ya pleins de zeux ! »

« Ah ca oui les jeux tu les as vu ! on finit nos verre et je t’y emmène d’accord ? »

« OUUUUAIIIIS ze vais tout boire d’un coup »

« Non quand même chérie, prend ton temps on a tout le reste de la journée pour nous »

Je regardais autour de moi, encore une fois. Il y avait un peu plus de mouvement que tout a l’heure. D’ailleurs je vis un jeune homme plus au loin qui était bien agréable a regarder. Il me fit un signe de son chapeau, je lui rendis par un signe de tête et Noélyne elle par de grand signe de mains ! comment se faire remarquer en deux secondes !
Après plus d’une dizaine de minutes assise à la terrasse je décidais de me lever, j’appelais cependant le serveur pour lui demander si vraiment le maire avait payé, il m’affirmait que oui ! Cet homme avait déjà un grand cœur, j’étais persuader qu’au fil du temps il sera un très bon ami. On partit du café avec Noélyne direction le parc, si je ne l’emmenais pas je crois que j’aurai eu droit à une crise de folie. Mais comme elle avait été adorable avec moi je ne pouvais qu’accepter de l’emmener.
Une fois arrivée au parc je me posais sur un banc et laisser ma fille s’amuser un peu, le fait de la regarder jouer était tellement plaisant, j’aurai pu rester des heures là rien qu’à la regarder s’amuser comme une enfant pleine d’innocence !
Après plusieurs minutes, ou pratiquement une heure je décidais de retourner à la mairie pour que James nous montre notre petit endroit ou passer la nuit. Il fallait que je trouve un endroit pour vivre et surtout que le restaurant se fasse assez vite car je devais quand même nourrir ma famille. Il est vrai que j’avais des économies mais elles seraient vites épuisées.

« Noélyne, ma chérie on y va s’il te plait ! maman a envie de voir là où on va dormir »

Ma fille descendit du toboggan sans rechigner, pour une fois c’était super, mais comme elle était autant curieuse que sa maman ce n’était pas très difficile de la convaincre de venir avec moi.
On sortit donc du parc toute les deux, certaines personnes commençaient à nous regarder étrangement, oui j’étais jeune pour avoir une fille de 4 ans et alors ? j’ai voulu assumer cet enfant et jamais je ne l’ai regretter, j’ai juste regretter qu’elle ait un père comme le siens, en gros qu’elle en ait pas. Mais ça c’est une autre histoire… Je ne faisais pas attention à tous ces regards dévisageant, on continuait notre chemin, ma main dans celle de ma fille, j’avais retrouvé le chemin de la mairie sans trop de difficulté, plus j’avançais dans cette direction plus je trouvais cet endroit charmant. C’est une sorte de petite campagne civilisée bien mignonne. Ce nom en plus me faisait penser à une fleur je trouvais ça intéressant, peut être que j’en apprendrais plus au fils du temps. Alors que nous étions presque arrivées une foule de gens habillé de façon très ancienne se ruèrent dans la mairie.

« Maman pourquoi les dames sont en princesse ? moi aussi ze peux ? » Questionnait Noélyne.

Ah ma fille quand je vous dis qu’elle est curieuse vous me croyez maintenant. Il est vrai que c’était assez étrange de les voir costumer de cette façon, même si le peu que j’en avais vu m’avait plu, ce genre de costume était une façon de s’évader et j’adorais avant regarder des spectacles dans la petite ville de mes grands-parents avant qu’ils ne viennent emménager a New York pour moi. Ca me rappelait un peu mon enfance.

« Je ne sais pas pourquoi elles sont comme ça, mais les princesses ça n’existe plus tu le sais, il n’y a que les déguisements, elles doivent surement s’amuser entre elle »

Ces jeunes femmes devaient avoir à peu près mon âge. Et oui, elles, elles s’amusaient alors que moi j’éduquais ma fille… mais je ne regrette absolument pas !

_________________
La vie la mode ma famille le compte y est!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://when-people-talk.forumactif.com

• Date d'inscription: : 09/09/2011


More about you
Relationship:
Citation:: Cueille ta vie et vis la au jour le jour.


MessageSujet: Re: Quand on a pas le moral ca fait toujours du bien de s'évader Sam 17 Mar - 7:36

S'occuper d'un resto ? Je vois bien Noélyne en mini-serveuse MDR. J'ai hâte de savoir la suite ! Des princesses, c'est trop bien ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Erika Waldorf »

Queen E ♥

• Age du perso: : 30
• Date d'inscription: : 22/05/2009


More about you
Relationship:
Citation::


MessageSujet: Re: Quand on a pas le moral ca fait toujours du bien de s'évader Sam 17 Mar - 23:05

ouais noélyne sera la mini serveuse sur le bar mdr!!!
merci je suis contente que sa te plaise!!!

_________________
La vie la mode ma famille le compte y est!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://when-people-talk.forumactif.com

« Contenu sponsorisé »






MessageSujet: Re: Quand on a pas le moral ca fait toujours du bien de s'évader

Revenir en haut Aller en bas

Quand on a pas le moral ca fait toujours du bien de s'évader

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
When People Talk :: FlOoOoOoOod :: Le flooood & les jeux :: Fictions-