Des Tops sites ont été mis en place =) Venez voter pour WPT !!
Rappel : Lorsque un RP est terminé, vous devez nous le signaler ici
Nous avons 13 filles pour 11 garçons. Rééquilibrons !

Partagez|

Moi??? Je peux te surprendre aussi ( PV Dylan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

• Age du perso: : 26
• Date d'inscription: : 23/05/2012


More about you
Relationship:
Citation::


MessageSujet: Moi??? Je peux te surprendre aussi ( PV Dylan ) Dim 10 Mar - 10:22

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.
Les semaines passèrent et je devais bien avouer que le comportement de Dylan qui dans un premier temps pouvait vraiment me toucher et m'agacer commençait à m'intéresser.
Je me demandais petit à petit si elle ne faisait pas ça dans l'idée de se rendre intéressante à mes yeux, je ne voyais que ça..
Car y avait bien pire que moi comme mec, je tenais à le dire et c'était toujours de mon coté qu'elle revenait, c'était toujours moi qui prenait, du coup je commençais à me poser de sérieuses questions sur son agissement.
Me concernant, je savais que Dylan enfin la fille qu'on voit tous les jours entourée de ses petits toutous n'est qu'une image, je voulais vraiment creuser pour en savoir un peu plus, car une fille ne pouvait pas être aussi méchante, ça cachait un truc, et je m'étais fait la promesse de tout découvrir.

J'avais eu envie de faire une petite folie, juste pour voir comment elle allait réagir en me voyant. J'avais réussi à économiser assez bien d'argent, vu que j'avais fait beaucoup d'heures supplémentaires à mon petit travail chéri, enfin il n'avait rien de fabuleux, travailler dans une boutique de portables, pc, appareils photos, mais c'était quelque chose que j'adorais vraiment.
J'étais allé faire du shopping, oui vous avez bien compris, j'ai pris la force d'aller faire les boutiques encore quelque chose qui ne me ressemblait vraiment pas, je vous rassure je n'ai rien vu et rien fumé promis mais j'avais envie de faire un effort.
J'avais alors acheté plein de trucs de marques en m'étant laissé guidé par la vendeuse que j'avais un peu dragué je devais l'avouer mais au moins je n'allais pas être ridicule.

Je m'étais habillé pour aller à l'université, je me regardais dans le miroir et je me trouvais totalement ridicule ce n'était pas spécialement moi, mais bon je voulais voir comment ça allait se passer pour moi.
Je fixais ce miroir en me disant intérieurement, enfin je me répétais que je n'étais pas ridicule pourtant je le pensais vraiment pas. Ce n'était pas spécialement moi tout ça mais il fallait que je fasse. Mais bon il fallait que j'y aille..
Je vérifiais aussi que j'avais tous mes cours, et surtout le petit mot pour glisser dans le casier de Dylan, depuis quelques jours, je lui glissais des petits mots, que je signais pas ,juste pour voir sa réaction je n'avais pas encore eu la chance de la découvrir entrain d'en lire un, mais je ne perdais pas espoir de la voir une fois.
J'étais arrivé à pied à l'unif comme je le faisais chaque jour, je ne comptais pas tout changer non plus.

J'entrais alors dans les couloirs, il n'y avait encore personne, j'arrivais assez tôt exprès pour avoir le temps de poser le petit mot, chose faite maintenant.
Du coup j'allais faire un tour à la cafétéria, personne non plus, c'était tellement désert, mais le silence était assez plaisant.
Je finis par regarder ma montre, c'était le bon moment, je devais à nouveau traverser le couloir, pour tenter de croiser Dylan.
Ce que je fis rapidement, et tout le monde tournait la tête vers moi, et je recevais plein de bonjours de la part de personne qui ne me calculaient pas en temps normal.
Je vis au loin Dylan avec ses toutous, c'était le moment de passer devant elle pour me diriger vers mon casier.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Dylan J. Townsend »

    I'm The Beauty Queen


• Date d'inscription: : 08/05/2012



MessageSujet: Re: Moi??? Je peux te surprendre aussi ( PV Dylan ) Mar 12 Mar - 5:14

La pluie, le vent et le froid commençaient à ne plus trop être d’actualité sur la ville de New York. C’était un vrai régale de se dire que les beaux jours revenaient. J’allais pouvoir sortir sans mon trench-coat et mon bonnet. Même en hiver je savais garder une certaine classe. Les premiers jours de printemps étaient enfin arrivés depuis quelques jours et aujourd’hui, c’était décidé, je laissais de côté les habits d’hiver de côté et bonjour à ceux de la mi-saison. J’avais fait du shopping pendant quasiment tout le week-end et il était hors de question que je tarde de trop à porter les vêtements que j’avais acheté parce que je ne voulais pas que quelqu’un d’autre ne s’affiche avec les mêmes. Je ne portais quasiment jamais un vêtement que j’avais déjà vu sur quelqu’un d’autre à l’Université.

Habillée d’un jean, d’un chemisier orangé et d’un escarpin noir, je grimpais dans la limousine blanche. Maintenant qu’il y avait assez de soleil, je pouvais la sortir car elle serait assez tape à l’œil pour pouvoir attirer l’ensemble des regards sur mon passage. Maman était de retour à la maison pour quelques temps mais la majorité du temps, je faisais comme si elle n’était pas là. De plus, ce n’était pas très dur, elle passait la moitié de son temps enfermée dans son bureau et l’autre au travail. Personnellement, je préférais quand elle n’était pas là. Au moins, j’étais plus tranquille, même si dans l’absolu, elle ne m’embêtait pas. C’était tant mieux. Je n’avais pas envie qu’elle vienne me dicter ma conduite alors qu’en dix-huit ans, elle n’avait jamais été fichue d’être un minimum là pour moi.

Durant le trajet à l’Université, je regardais par la fenêtre. Le paysage était plus agréable en couleur qu’en gris. Je n’avais pas pris mes lunettes de soleil car les rayons n’étaient pas encore assez forts pour que je protège mes yeux. D’habitude, j’en souffrais assez facilement car j’avais les yeux relativement clairs, mais là, nous n’étions qu’au début du printemps donc je pouvais supporter la luminosité. La musique résonnait à l’arrière de la limousine et je chantais en même temps que le chanteur. J’avais donné ma play liste pour qu’elle passe pendant mes trajets. Je n’avais pas la prétention de chanter magnifiquement bien, mais au moins, je savais chanter juste. Il y avait meilleure chanteuse que moi, mais contrairement à certaines filles, je chantais juste. Et je ne tenais pas ça de ma mère.

Etant un bébé éprouvette du côté de mon père, je ne pouvais pas avoir la prétention de dire que je tenais certaines choses de lui étant donné que je ne savais pas qui il était. Ce côté de ma vie m’avait souvent été reproché. Surtout à l’école primaire. Quand il fallait dessiner ses deux parents, j’étais toujours la seule qui laissait la partie « père » vacante. Je n’en avais pas alors je ne pouvais pas vraiment en dessiner un. Enfin, tout ça me passait par-dessus la tête maintenant. Les gens avaient évolué avec les années. A présent, que j’ai un père ou une mère, ça ne changeait absolument rien pour les autres. Je restais Dylan et j’étais ce que j’étais. Je ne comptais pas changer un jour. Soit on m’acceptait, soit… on faisait avec.

Rapidement, la limousine s’arrêta devant les portes de l’Université et j’attendis tranquillement que le chauffeur vienne ouvrir la porte. Je le remerciais en lui demandant d’être là à l’heure pour ma sortie des cours. Il opina du chef avant de monter au volant du véhicule tandis que je pris une grande bouffée d’air frais qui fit naitre mon sourire. Ca sentait bon le printemps et c’était parfait. Ca allait être une journée comme je les aimais. J’avais hâte de voir les premières fleurs fleurir. Là, ça voudrait dire que le printemps était enfin arrivé une bonne fois pour toute. Je grimpais les marches qui menaient au hall et me dirigeais vers mon casier. Beaucoup de personnes qui essayaient de se faire remarquer par moi me saluèrent avec des sourires qui me donnaient plus envie de vomir qu’autre chose. Mais je leur répondis avec un grand sourire, comme j’avais l’habitude de le faire.

Je m’arrêtais en face de mon casier en compagnie de mes deux amies qui m’avaient rejointe aussitôt que je m’étais postée devant mon casier. Je l’ouvris et une nouvelle feuille de papier pliée en plusieurs morceaux tomba à mes pieds. Je baissais la tête et fronçais les sourcils. Cela faisait plusieurs jours que je recevais des mots de la part d’un parfait inconnu. Ca me déconcertait beaucoup de recevoir ce genre de papier dans mon casier qui plus est… Je le ramassais et le glissais dans mon sac, au beau milieu de mes cahiers de cours. Puis je pris mes affaires pour la matinée qu’il me manquait, déposant celles dont je n’avais pas besoin. Je refermais mon casier pendant qu’une de mes amies me racontaient sa soirée de la veille avec un type dont j’ignorais totalement le nom.

Le claquement de mon casier la coupa dans ses paroles. Avec un magnifique sourire, je lui fis comprendre que même si son histoire me semblait très intéressante, elle m’ennuyait profondément et surtout parce que je m’en fichais complètement. Nous n’avions pas du tout le même point de vue à propos de ce qui concernait les garçons. Elle, elle tomberait dans les bras d’absolument n’importe qui. Moi, j’avais nettement plus de critère à remplir. C’était ainsi et pas autrement. Maintenant que je lui avais dit ce que je pensais de son histoire, j’étais tout à fait disposée à ce que nous allions en cours. J’avais tout ce qu’il me fallait donc nous n’avions plus vraiment de raisons à nous trouver là.

Je pivotais pour prendre cette direction quand on attira légèrement mon attention. Fronçant légèrement les sourcils, je regarder la personne passer et mes yeux s’écarquillèrent légèrement par la surprise.

« Reynolds ?! Mon dieu, que t’est-il arrivé ? Tu as trouvé l’entrée de chez le coiffeur et des magasins ? Tu as laissé tomber les marchés aux puces ? »

_________________
Dylan Jodelle Townsend
I'm just me and you can't understand it ~ by infinite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Age du perso: : 26
• Date d'inscription: : 23/05/2012


More about you
Relationship:
Citation::


MessageSujet: Re: Moi??? Je peux te surprendre aussi ( PV Dylan ) Dim 31 Mar - 4:16


J'attendais à coté de mon casier, je voulais voir ce que Dylan allait faire avec mon petit mot. Je regardais dehors, il faisait assez mauvais, donc je comprenais pourquoi elle n'arrivait pas aussi tot que d'habitude , elle devait attendre dans sa limousine, qu'il pleuve peut être moins pour finir par entrer dans le couloir.
Pourtant ses amies étaient déjà présentes, elles arrêtaient pas de parler fort pour qu'on les entente, limite elle allait me filer le mal de tête comme jamais....
Je soupirais intérieurement, ça m'agaçait de les entendre comme ça, en plus elle me regardait et je me sentais bien obligée de sourire....

Je passais la main dans mes cheveux, en regardant ma montre, je commençais à me dire que j'allais finir par être en retard à mon cours d'histoire si Dylan ne se décidait pas à se pointer.
Je commençais à me demander si elle n'était pas malade , ce qui pouvait arriver évidemment, je commençais à trop me faire de films, ce n'était pas de son genre de manquer les cours comme ça, j'aurais surement entendu le portable des filles sonner avec un sms de la part de Dylan.
Je relevais les yeux vers l'entrée pour enfin reconnaitre sa silhouette, me voilà rassuré, mais pourquoi est ce que je me tracassais de savoir si elle allait venir ou pas, je ne tournais pas rond, au final, bon j'étais déja content elle ne m'avait pas vraiment vu...

Je l'épiais correctement, et je la vis se secouer un peu, se recoiffer aussi avant d'ouvrir son casier et de voir mon petit mot tomber par terre, bon une chance qu'elle l'avait vu.
Dylan ramassa le papier et le glissa dans son sac comme ça, je venais de soupirer je ne savais donc pas si elle lisait tous les mots que je lui écrivais, était ce une bonne idée que je continue de jouer au mystérieux admirateur ?? Au final, j'allais faire un test et laisser deux jours sans petits mots pour voirun peu, mais ce n'était pas le soucis du moment, je ramassais mon sac, pour le mettre sur mon dos, et me diriger vers mon local d'histoire, quand Dylan se retourna au même moment vers moi, évidemment, j'eus droit à mon petit compliment habituel

«  Oh Dylan, quel plaisir d'entendre encore ta voix aujourd'hui, à croire que tu me prépares un petit compliment chaque jour, je suis vraiment touché par ce que tu me dis.... Entre nous, avant de t'occuper de mon style vestimentaire, regarde tes pieds, un chien a du te laisser un cadeau avant que tu n'entres »

Je lui montrais qu'elle avait surement marcher dans un excrément de chien, alors qu'il s'agissait tout simplement d'un peu de boue, mais je savais comment la piquer un peu dans son orgueil, avant de la quitter je lui fis une petite révérence.
Je voyais tout le monde mort de rire autour de nous, et moi aussi ça me faisait rire.
Je m'étais diriger vers mon auditoire, pour voir un papier annonçant que le professeur était absent, je lachais un soupir comme s'il n'était pas capable de prévenir, j'aurais pu rester dans mon lit au calme.
Du coup j'avais envie d'embeter un peu Dylan, j'attendais qu'elle passe devant mon local pour lui lacher une nouvelle petite pic
Elle prenait le temps d'arriver en plus, enfin elle était toujours avec sa petite cours toute mignonne de grognasses qui ne savaient que hurler, je souriais un peu, tout en passant la main dans mes cheveux


« Alors ça y est tu as une cour maintenant, c'est mieux évidemment quand on est aussi petite que toi, d'avoir du monde pour obliger les autres de se pousser pour faire de la place à ta grosseur »

Je pris mon sac, pour prendre la direction de la bibliothèque

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Dylan J. Townsend »

    I'm The Beauty Queen


• Date d'inscription: : 08/05/2012



MessageSujet: Re: Moi??? Je peux te surprendre aussi ( PV Dylan ) Mer 24 Avr - 4:32

Le temps s’améliorait de plus en plus et j’avais hâte que la chaleur s’installe à nouveau. Il était temps parce que bientôt se serait les vacances d’été et je voulais avoir un bel été ! Enfin, peu importait le temps qu’il ferait à New York, de toute façon, je partirais loin d’ici, comme tous les ans. Par contre, je ne savais pas encore où j’allais aller. Il faudrait que je réfléchisse à tout ça pour réserver. Peut-être faudrait-il que je demande à Sofia de commencer à chercher des brochures ? Je le lui demanderais ce soir, en rentrant. Je ne pouvais rien faire dans l’immédiat. Il y avait les cours. Mais ça ne m’empêchait pas de commencer à y penser. Tout ce que j’espérais, c’était que maman ne viendrait pas mettre son grain de sel en m’annonçant qu’elle avait déjà prévu une destination parce que ça n’allait pas le faire. Généralement, nous n’avions jamais les mêmes destinations mais parfois, l’envie prenait à ma mère d’agir comme telle alors que nous savions toutes les deux qu’elle ne l’était pas dans le sens qu’on le voudrait.

Je montais les marches de l’Université et me dirigeais, comme tous les matins, vers mon casier. Depuis quelques temps, je recevais des mots anonymes dans mon casier et ce matin ne fit pas exception. Le morceau de papier tomba à mes pieds et après l’avoir ramassé, je le fourrais dans mon sac sans prendre la peine de le regarder. Je verrais ça plus tard. Je pris quelques livres dont j’avais besoin pendant la matinée. Mes amies m’avaient vite rejointes et c’était une des raisons pour laquelle je ne pris pas la peine de lire ce morceau de papier. Sinon, j’allais avoir le droit à un interrogatoire qui allait m’énerver et surtout un article de Gossip Girl avec une photo de moi, si ce n’était déjà fait… Enfin, pour le moment, les téléphones ne sonnaient pas donc tout allait bien. J’agis exactement comme d’habitude, écoutant à peine le récit d’une de mes amies qui souhaitait absolument me raconter sa soirée ? Sauf qu’en claquant la porte de mon casier, je coupais court à son récit. Ca faisait du bien un peu de silence !

Je me retournais pour prendre la direction de ma salle de cours quand une personne attira mon attention. Je fixais cette personne avant de reconnaître Nathanaël qui avait carrément changé de look. Mon dieu, avait-il enfin quitté les vides-greniers pour aller dans de vrais magasins ? Il fallait croire que oui ! Je n’avais pas pu m’empêcher de lui en faire la remarque. En plus de ça, il avait aussi fait un tour chez le coiffeur. De dieu ! C’était le monde à l’envers ! Etait-il tombé sur la tête récemment ? Je n’en savais rien, mais bon, ça changeait... Il fallait bien avouer, tout de même qu’il était mieux comme ça qu’avant. Mais ça… Ce n’était pas moi qui allais lui dire. Pour le coup, il pouvait aller se brosser ou se trouver une groupie. Mes bras étaient croisés sous ma poitrine. Le plus surprenant, c’était que les gens regardaient Nathanaël tout en murmurant sur lui. Je me doutais de ce qu’ils disaient, surement des compliments ou le genre de remarque qui disait : « Mais c’est lui, non ? » ou « un nouveau ? »

« Le seul chien que je vois ici, tu vois, se trouve juste en face de moi actuellement. Sache que je regarde toujours où je mets les pieds contrairement à toi. »

Je levais les yeux au ciel. Tout ce qu’il pouvait me dire ne m’atteignait pas du tout. Et ça, il avait vraiment du mal à le comprendre. Mais enfin, je fis un petit signe de tête à mes deux amies et nous nous dirigeâmes vers notre salle de cours. Le prof n’allait pas tarder à arriver et je n’avais pas envie qu’il arrive après moi parce que ça voudrait dire que j’étais en retard et je détestais arriver en retard. Et cette fois-ci, ce serait à cause de Nathanaël. Evitant les autres élèves qui marchaient à contre courant, je ne m’attendais pas à ce qu’il se remettre en travers de mon chemin. Tout seul en plus. Je m’arrêtais, prenant juste la peine de tourner la tête vers lui. Mon dieu, mais ce qu’il pouvait être horripilant comme garçon ! Franchement, pourquoi avait-il quitté son Angleterre grisâtre ? Je lâchais un énième soupire de lassitude. Décidemment, ce garçon ne serait jamais intégré à cette université ce n’était pas possible autrement.

« Qu’est-ce qu’il y a ? Tu es jaloux ? Non parce que franchement, c’est à se le demander étant donné que tu t’obstines à venir critiquer. Mon mode de vie ne te convient pas ? Tant pis, je m’en fiche. Maintenant tu sais quoi ? Oui, je suis petite et alors ? Mieux vaut être petit qu’être une grande perche comme toi et ne même pas faire partie de l’équipe de basket ! »

_________________
Dylan Jodelle Townsend
I'm just me and you can't understand it ~ by infinite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Age du perso: : 26
• Date d'inscription: : 23/05/2012


More about you
Relationship:
Citation::


MessageSujet: Re: Moi??? Je peux te surprendre aussi ( PV Dylan ) Mer 1 Mai - 8:40




Je trouvais que cet instant était à noter dans un journal, ou dans un calendrier ce qu'il se passait, je continuais de l'observer de plus en plus, et j'avais la sensation que cette fille n'était pas ce qu'elle affirmait. Au fond elle devait être une jeune fille tellement adorable, tellement gentille, et j'avais tellement envie de prouver que j'avais raison.
Le fait que je me sois totalement changé, d'avoir un look un peu plus branché et bien ça apportait que de bonnes choses, des sourires, des regards de jeunes filles, c'était assez plaisant même.
Mais ma priorité c'était Dylan le reste ne m'était pas si important, enfin si mes cours, mais rien d'autres.
Bien qu'elle m'en avait fait voir de toutes les couleurs, qu'on s'était si souvent friter mais j'avais eu cette sensation qu'elle cherchait à se rendre intéressante en me faisant passer pour la tête de turc, voulant surement prouver que rien ne lui résistait, sauf qu'elle était tombée sur plus fort qu'elle.
A un autre moment, je me serais écrasé, mais pas sur cet instant, je détestais qu'on puisse m'écraser comme ça sans me connaitre.

Je m'étais rapidement éloigner, la laissant penser ce qu'elle veut, je savais que Dylan devait chercher ses mots maintenant avec moi, les meilleurs pour me clasher comme il se devait. Pour elle c'était énervant, pour moi c'était un simple jeu, qui me plaisait de plus en plus. Sauf les petits mots c'était la vérité, je voulais lui écrire chaque jour, même si ce n'était pas grand chose, le tout était de savoir si elle lisait ce que j'écrivais, où si elle jetait directement le papier.
J'avais donc décidé aujourd'hui, de la suivre un peu pour savoir ce qu'elle allait en faire, bon je n'allais pas non plus entrer dans sa vie privée chez elle, mais j'étais intrigué...
J'étais alors devant sa salle de classe, j'avais aussi eu l'idée de me trouver sur son passage durant toute la journée, de quoi l'énerver encore un peu plus...

«  Oooh moi jaloux ? Je ne vois pas de quoi, et je n'ai pas besoin de faire du basket sérieusement... Mais Dylan pourquoi prends tu le temps de t'arrêter pour me parler, tu vas arriver en classe sa avoir de place que celle qui est collée au professeur »

Je lui faisais un clin d'oeil, rien que pour l'énerver, je venais de la voir remonter son sac sur l'épaule et redresser la tête, pour tenter de se grandir un peu, pour entrer dans sa classe, je penchais la tête sans la lacher du regard.
Bon il fallait que je l'affirme Dylan était une belle fille, mais si elle laissait son intérieur ressortir elle serait encore plus magnifique...
Je comptais l'attendre mon loin de son casier,je m'étais posé sur le sol avec mon ordinateur portable, j'étais toujours autant un vrai geek, et ça je ne comptais pas le changer, je n'avais pas peur de montrer qui j'étais quitte à ce que ça ne plaise pas....
Les cours semblaient être une éternité, c'était horrible quand on n'a rien à faire... Je venais de me dire intérieurement que je pouvais aller laisser un second mot, ce que je fis rapidement personne ne regardait et hop je glissais le petit papier dans son casier, et ouf à l'après de 3 minutes je me faisais prendre par Dylan elle -même


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Dylan J. Townsend »

    I'm The Beauty Queen


• Date d'inscription: : 08/05/2012



MessageSujet: Re: Moi??? Je peux te surprendre aussi ( PV Dylan ) Jeu 23 Mai - 6:47

Au final, pourquoi est-ce qu’il s’acharnait comme ça avec ses blagues pourries ou bien même ses tentatives pour essayer de me blesser ? Je n’en savais fichtrement rien. En tout cas, il n’allait pas m’embêter trop longtemps parce qu’il allait repartir pour son Angleterre aussi rapidement qu’il avait posé le pied sur le sol américain. Nous n’avions pas élevé les poulets ensemble, du coup, je ne voyais pas pourquoi est-ce que je le traiterais comme étant mon égal. De plus, ça se voyait que lui et moi nous n’étions pas égaux. C’était même tout le contraire. On ne pouvait pas comparer le nom Townsend avec celui des Reynolds. Non mais sérieux, est-ce quelqu’un avait entendu parler de son nom, à lui ? Personne ! C’était un inconnu total qui n’avait absolument aucune influence. Alors que le mien, tout le monde savait ce qu’il représentait !

Enfin, il pouvait essayer de me ridiculiser autant qu’il voulait, ça ne marchait pas. Quand je regardais Nathanaël, j’étais vraiment très contente de la taille que j’avais ! Il valait mieux avoir la mienne que la sienne parce que ça craignait un max ! Du coup, je commençais à croire qu’il était jaloux. Je ne voyais que ça ! En attendant, j’allais être en retard pour mon cours et ça allait être de sa faute. Ca ternirait ma réputation d’arriver après le prof. Or, les seules fois où je m’autorisais à arriver en retard, c’était quand je n’avais pas le choix et que j’avais une excellente excuse. Or, l’excuse qui intégrerait Nathanaël Reynolds était une excuse pitoyable ! Tout comme lui, quand on analysait bien. Bref, je choisis d’ignorer sa dernière réplique. C’était le mieux que je puisse faire. Je pris donc direction vers l’amphithéâtre sans lui accorder plus de temps.

Il pouvait dire absolument tout ce qu’il voulait, ça ne m’atteindrait pas plus que nécessaire. Installée dans la ranger du milieu, plus ou moins, je sortis mon macbook et me préparais pour le cours d’histoire. Je regardais parfois autour de moi et constatais qu’il y avait certaine personne qui osait encore prendre des notes avec du papier et un stylo. Mon dieu, âge de pierre, bonjour ! Heureusement que nous étions quand même un certain nombre à avoir compris que pour avoir un cours le plus complet possible, il fallait un ordinateur. Que ce soit un Packarbell, un Toshiba, un Samsung, un Acer ou que sais-je d’autre. Personnellement, j’avais ce qui se faisait de plus rapide : un macbook. Mais chacun faisait avec ses moyens, ceux qui avaient un ordinateur me prouvaient qu’ils n’étaient pas aussi arriéré qu’ils ne voulaient bien le faire croire.

Le cours commença et se déroula dans le silence le plus complet ; enfin presque parce que la seule chose qu’on entendait, c’était les paroles du prof et les touches de clavier. J’étais concentrée sur les paroles du prof, je notais absolument tout ce qui sortait de sa bouche (sauf les apartés, bien sur, je n’étais pas bête à ce point). Je pouvais vraiment me vanter d’avoir un des cours les plus complets du cursus parce que si mes camarades s’évertuaient à ne prendre que les informations les plus importantes, moi, je prenais absolument tout car ainsi, pour un examen, je pouvais ressortir le moindre petit détail. Parce que contrairement à ce qu’on pouvait croire, les petits détails faisaient vraiment une grande différence. C’était évident, quel prof n’aimerait pas savoir tous les détails d’une partie de l’histoire, histoire de bien montrer qu’on avait des connaissances ?

Deux heures de cours passèrent. Je n’avais pas trouvé que le temps passait rapidement, mais il ne passait pas lentement non plus, ce qui était plutôt pas mal dans un sens. Quand le prof déclara que le cours était terminé, j’enregistrais mon document et mis l’appareil en veille prolongée pour le ranger dans mon sac. Je sortis de l’amphithéâtre pour me diriger à nouveau à mon casier. J’ouvris la porte et à nouveau, je me retrouvais avec un morceau de papier. Encore ? Comme le premier, que je n’avais pas encore lu, je le mis dans mon sac avant qu’on me pose des questions. Mes deux acolytes posaient beaucoup trop de questions parfois, et pour le moment, je préférais garder ça pour moi et mener ma petite enquête parce que je savais qu’elles allaient aussi se mettre à chercher de leurs côtés, et je ne voulais pas de ça.

_________________
Dylan Jodelle Townsend
I'm just me and you can't understand it ~ by infinite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Contenu sponsorisé »






MessageSujet: Re: Moi??? Je peux te surprendre aussi ( PV Dylan )

Revenir en haut Aller en bas

Moi??? Je peux te surprendre aussi ( PV Dylan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
When People Talk :: New York City :: Le Campus :: L'intérieur-